Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don en ligne

Blogs

Toutes nos publications et articles de presse se trouvent ici.
HomeBlogsArticles de la presseExposition de l'Association l'Oeil de l'Enfant au forum de l'Hôtel de Ville à Lausanne

Derniers articles

08 Fév

Des tonnes de livres qui arrivent enfin!

Du 15 janvier au 19 mars où nous menons nos…
02 Nov

Enfants blessés et parents démunis - nous avons besoin de votre soutien!

Une fille de notre association a eu un accident grave…
Read more...
16 Sep

Rentrée scolaire 2015-2016 et remerciements

L'association l'oeil de l'enfant vous remercie pour l'aident que vous lui apportez,…
Read more...
31 Oct

Rentrée scolaire 2014 - 2015

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUEE A KINSHASA…
Read more...
10 Oct

Supervision des élèves et distribution de 4 tonnes de matériel

Chers Donateurs, Chères Donatrices, Madame, Monsieur, Je vous informe que…
25 Fév

Visite du Président de l'AOE à Kinshasa et à Brazzaville

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUE A KINSHASA…
Read more...
20 Déc

La conjoncture socioéconomique dégradante influe sur l'éducation de la jeune fille

L'éducation de la jeune fille devient le point faible de…
Read more...

Exposition de l'Association l'Oeil de l'Enfant au forum de l'Hôtel de Ville à Lausanne

Prenant la parole au Forum de l'Hôtel de Ville à Lausanne, Ferdinand Mbala : " Les dirigeants africains doivent être attentifs aux développements pédagogiques actuels(...)"

" Je crois simplement qu'éduquer et instruire un enfant, c'est l'aider à grandir en humanité. Les dirigeants africains doivent être attentifs aux développements pédagogiques actuels. Car les pays qui réussissent mieux aujourd'hui sont ceux qui ont investi et continuent d'investir dans l'éducation, l'instruction et la formation. Bref, dans le livre. Ce qui est souvent contraire chez nous, où l'enseignant n'est pas considéré... les bibliothèques publiques inexistantes ".

 Cette déclaration émane du président de l'Association l'Oeil de l'Enfant (AOE), M. Ferdinand Mbala-Zi-N'Sielele. C'était à la mi-juin dernière, à l'ouverture d'une exposition que l'Association a organisée à la place du Forum de l'Hôtel de Ville, à Lausanne en Suisse. Diverses personnalités sociopolitiques et des invités de marque ont, par leur présence, honoré cette manifestation culturelle. De ce nombre, ont figuré : le conseiller communal Jean-Christophe Bourquin, la directrice administrative et financière à la Direction générale de l'enseignement obligatoire (DGEO) Christine Bossuat, le deuxième secrétaire de l'Ambassade du Congo Brazzaville accompagné de son adjoint..

" Attaquer la pauvreté par le livre ", cheval de bataille de l'AOE

Jusqu'au 20 juin dernier, à la clôture de la manifestation débutée dix jours plus tôt, quelque 477 personnes ont visité "l'Expo Lausanne 2009 ". Depuis 2003, l'Association s'est fixée comme visée : " Attaquer la pauvreté par le livre ". A Kinshasa, sa représentation locale est établie au quartier XIII à N'Djili.

Dans un entretien à la presse à l'issue de la séance d'évaluation, le président a fait part de sa satisfaction autant du temps parcouru que de son enchantement d'avoir porté bien haut le nom de l'AOE. Cela aurait entre autres corollaires, a-t-il estimé, l'éveil d'intérêt auprès de nouveaux partenaires, pour des motivations évidentes. " Nous avons mis en place 30 bibliothèques scolaires gratuites dont trois au Congo Brazzaville et une en Angola, où les élèves et les enseignants lisent les ouvrages. Nous avons construit notre bibliothèque qui fait office de première bibliothèque publique du pays. Notre école de rue Luzala a démarré en 2006, avec 30 élèves. Ce nombre a doublé, selon des effectifs récents. Au Congo- Kinshasa, l'histoire de la bibliothèque a commencé en 1890, dans la province du Bas-Congo. Nous avions alors 390 bibliothèques (...) », a-t-il indiqué.

Partant de l'Europe jusqu'en Afrique, le parcours des livres pour bibliothèques scolaires implique l'action des partenaires

L'espace qui a abrité l'exposition a été construite en l'an mil quatre cent cinquante-quatre (1454). L'orateur l'a rappelé devant l'assistance, tout en exprimant sa gratitude aux partenaires de l'Association. " Je remercie la Municipalité de Lausanne qui a mis à notre disposition cette prestigieuse salle d'exposition, je remercie nos membres et sympathisants, particulièrement la famille Sghaier de la pharmacie de Chauderon et M. Ricou Ernesto. Je rends hommage à mon épouse, sans laquelle l'école de la rue " Luzala " au quartier XIII à N'Djili n'existerait pas. Et de poursuivre : " C'est notamment la disparition de l'ancienne bibliothèque scolaire que j'ai fréquentée tout petit, qui m'a poussé à créer cette association. Lors de mon voyage à Kinshasa, j'avais simplement envie de lire un livre, mais cette bibliothèque n'existait plus. J'avais demandé où je pouvais lire un livre, et la réponse était : Voyez le Centre culturel français, belge ou américain . Cela m'a révolté. C'est ainsi qu'à mon retour en Europe, j'ai constaté qu'ici les livres allaient au pilon. Je me suis dit : comme ici on jette, moi je ramasse et je donne là-bas ", a-t-il dit.

Des écoliers africains à l'honneur au Forum de l'Hôtel de Ville de Lausanne

" Pour la première fois, une association africaine indépendante exposait à la prestigieuse salle dite " Forum de l'Hôtel de ville de Lausanne ". C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai appris à connaître l'AOE. Je soutiens l'initiative de Ferdinand Mbala, à savoir : récupérer ici des livres pour les envoyer dans les écoles de Kinshasa.

En regardant les photos et les films de l'association, je suis touchée par le sérieux et l'envie d'apprendre des écoliers congolais et par leur respect vis-à-vis des livres reçus. J'ai aussi appris que là-bas, les enseignants avaient eux-mêmes besoin de livres et qu'ils ne disposaient pas toujours d'un dictionnaire ", a relevé la secrétaire de l'Association, Martine Cuennet qui, selon ses propres termes, attache beaucoup d'importance aux livres. " Quand j'allais à l'école primaire, il n'y avait pas de bibliothèque scolaire dans mon village. Et ce n'est qu'à la fin de mes études que j'ai commencé à emprunter des livres. Je constate avec plaisir que mes petites-filles aiment les livres et je redécouvre avec elles toute la littérature enfantine ", a-t-elle témoigné.

L'exposition de photos a porté sur : des livres suisses dans plus de 30 bibliothèques scolaires à Kinshasa et Brazzaville. Une autre réalisation : l'école de la rue Luzala à Kinshasa et sa bibliothèque qui fait office de première bibliothèque publique du Congo-Kinshasa, a-t-elle renchéri. Pour terminer, la secrétaire a émis le vœu que la promotion de la lecture en RD Congo bénéficie d'un regard intéressé des décideurs et des bonnes volontés disponibles. "Je souhaite que tous les enfants des écoles congolaises et en particulier de celle des enfants de rue Luzala puissent découvrir et lire autant d'ouvrages que les écoliers lausannois ", a-t-elle insisté.

Payne

Source : groupelavenir.cd

Dernière modification le vendredi, 14 décembre 2012 21:01
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Galerie images

DSC00061.JPG
Image Detail
AOE-2.jpg
Image Detail
03
Image Detail
014_15.jpg
Image Detail

Se connecter

Inscription Newsletter

Notre newsletter mensuelle et gratuite vous informe chaque mois des activités de l'association. Inscivez-vous!

Infos pratiques

  • +41 79 650 03 02
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Rue de la Combette 24, CH-1008 Prilly
  • CCP - 17-730976-7