Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don en ligne

Blogs

Toutes nos publications et articles de presse se trouvent ici.
HomeBlogsArticles diversPlus de 7 millions d’enfants ne fréquentent pas l’école

Derniers articles

08 Fév

Des tonnes de livres qui arrivent enfin!

Du 15 janvier au 19 mars où nous menons nos…
02 Nov

Enfants blessés et parents démunis - nous avons besoin de votre soutien!

Une fille de notre association a eu un accident grave…
Read more...
16 Sep

Rentrée scolaire 2015-2016 et remerciements

L'association l'oeil de l'enfant vous remercie pour l'aident que vous lui apportez,…
Read more...
31 Oct

Rentrée scolaire 2014 - 2015

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUEE A KINSHASA…
Read more...
10 Oct

Supervision des élèves et distribution de 4 tonnes de matériel

Chers Donateurs, Chères Donatrices, Madame, Monsieur, Je vous informe que…
25 Fév

Visite du Président de l'AOE à Kinshasa et à Brazzaville

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUE A KINSHASA…
Read more...
20 Déc

La conjoncture socioéconomique dégradante influe sur l'éducation de la jeune fille

L'éducation de la jeune fille devient le point faible de…
Read more...

Plus de 7 millions d’enfants ne fréquentent pas l’école

Kinshasa (Agence Fides) – L'accès à l'instruction primaire au sein de la République démocratique du Congo (RDC) demeure encore très précaire sachant que plus de 7 millions d'enfants dans l'ensemble du pays ne fréquentent pas l'école bien qu'une mesure gouvernementale de 2010 garantisse la gratuité de l'instruction scolaire primaire. Cette mesure concerne cependant tout le pays à l'exception de la capitale, Kinshasa, et de la ville de Lubumbashi.

D'une étude effectuée par le gouvernement de la RDC en collaboration avec le Département britannique chargé du Développement international et l'UNICEF, il ressort que 25% des enfants de la tranche d'âge correspondant à l'école primaire et 60% des adolescents ne sont pas inscrits dans les établissements d'enseignement. En outre, de 1960 à aujourd'hui, le gouvernement n'a pas agit pour augmenter le nombre des écoles et construire de nouveaux instituts. A Kinshasa par exemple, les écoles publiques sont beaucoup moins nombreuses que les écoles privées, les premières représentant 29% du total contre 71 les secondes selon une note de l'ONG SOS Kinshasa.

Il existe par ailleurs une grande préoccupation liée au manque d'enseignants dans les écoles publiques. Pour l'école primaire, la moyenne nationale est d'un enseignant pour 37 élèves mais dans les zones les plus marginalisées et rurales, le nombre des élèves peut atteindre 100 par classe. Un autre problème est constitué par l'usage de la part de particuliers du « territoire scolaire » surtout au sein des zones urbaines. Nombre sont les écoles publiques se trouvant dans des conditions déplorables, qui ne disposent ni de tableau ni de bancs, les enfants devant dans certains cas s'asseoir à même le sol. Dans le pays, on lutte encore pour surmonter les effets des guerres ayant eu lieu entre 1996 et 2003, aggravés par les violences continuelles dans l'est du pays et par des décennies de corruption et de mauvaise gestion. (AP)

Source : direct.cd

Dernière modification le jeudi, 13 décembre 2012 12:30
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Galerie images

le public
Image Detail
07
Image Detail
Les élèves de C...
Image Detail
52
Image Detail

Se connecter

Inscription Newsletter

Notre newsletter mensuelle et gratuite vous informe chaque mois des activités de l'association. Inscivez-vous!

Infos pratiques

  • +41 79 650 03 02
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Rue de la Combette 24, CH-1008 Prilly
  • CCP - 17-730976-7