Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don en ligne

Blogs

Toutes nos publications et articles de presse se trouvent ici.
HomeBlogsArticles diversKinshasa : le métier de bouquiniste moins rentable

Derniers articles

08 Fév

Des tonnes de livres qui arrivent enfin!

Du 15 janvier au 19 mars où nous menons nos…
02 Nov

Enfants blessés et parents démunis - nous avons besoin de votre soutien!

Une fille de notre association a eu un accident grave…
Read more...
16 Sep

Rentrée scolaire 2015-2016 et remerciements

L'association l'oeil de l'enfant vous remercie pour l'aident que vous lui apportez,…
Read more...
31 Oct

Rentrée scolaire 2014 - 2015

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUEE A KINSHASA…
Read more...
10 Oct

Supervision des élèves et distribution de 4 tonnes de matériel

Chers Donateurs, Chères Donatrices, Madame, Monsieur, Je vous informe que…
25 Fév

Visite du Président de l'AOE à Kinshasa et à Brazzaville

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUE A KINSHASA…
Read more...
20 Déc

La conjoncture socioéconomique dégradante influe sur l'éducation de la jeune fille

L'éducation de la jeune fille devient le point faible de…
Read more...

Kinshasa : le métier de bouquiniste moins rentable

Les conditions sociales difficiles que traverse la République démocratique du Congo, ont inspiré aux Congolais en général et les Kinois en particulier, plus d'ingéniosité pour se prendre en charge. Des métiers de toutes sortes sont exercés. La vente de livres sur la voie publique est une activité qui nourrit bien son homme à Kinshasa.

 

Charly Woto, un jeune homme qui exerce le métier de bouquiniste sur l'avenue Plateau, à Gombe, sur le tronçon compris entre les avenues Colonel Ebeya et Tombalbaye, parle de ce métier.

Vendeur depuis cinq ans, il déclare que ce commerce est jugé illicite par l'Etat congolais mais persiste dans plusieurs quartiers de Kinshasa.

Charly Woto explique qu'il exerce cette activité à la suite d'un long chômage. Grâce à cette activité, il a payé des études supérieures à l'Université de Kinshasa (Unikin).

Evoquant les réalités du métier de bouquiniste, il note : « Nous nous procurons d'anciens ouvrages des bibliothèques, ceux que les préposés estiment qu'ils ne sont plus consultés. Parfois, nous en obtenons par le biais des fournisseurs de librairies. Rarement, mais il y a aussi des ouvrages qui proviennent de collections personnelles ».

Malgré cette diversité de sources d'acquisition, Woto déplore le fait qu'il réalise un très mauvais chiffre d'affaires alors qu'il propose des ouvrages à un prix très abordable. Selon lui, le Congolais préfère s'acheter autre chose qu'un livre, oubliant que l'esprit se nourrit en étudiant comme les vieux Romains.

Alex Bukasa

Dernière modification le vendredi, 14 décembre 2012 00:45
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Galerie images

dsc02650
Image Detail
AOE-4.jpg
Image Detail
93
Image Detail
03.jpg
Image Detail

Se connecter

Inscription Newsletter

Notre newsletter mensuelle et gratuite vous informe chaque mois des activités de l'association. Inscivez-vous!

Infos pratiques

  • +41 79 650 03 02
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Rue de la Combette 24, CH-1008 Prilly
  • CCP - 17-730976-7