Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faire un don en ligne

Blogs

Toutes nos publications et articles de presse se trouvent ici.
HomeBlogsArticles diversSynthèse de la visite de travail effectuée du 6 mars au 5 avril 2012 à Kinshasa et à Brazzaville

Derniers articles

08 Fév

Des tonnes de livres qui arrivent enfin!

Du 15 janvier au 19 mars où nous menons nos…
02 Nov

Enfants blessés et parents démunis - nous avons besoin de votre soutien!

Une fille de notre association a eu un accident grave…
Read more...
16 Sep

Rentrée scolaire 2015-2016 et remerciements

L'association l'oeil de l'enfant vous remercie pour l'aident que vous lui apportez,…
Read more...
31 Oct

Rentrée scolaire 2014 - 2015

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUEE A KINSHASA…
Read more...
10 Oct

Supervision des élèves et distribution de 4 tonnes de matériel

Chers Donateurs, Chères Donatrices, Madame, Monsieur, Je vous informe que…
25 Fév

Visite du Président de l'AOE à Kinshasa et à Brazzaville

COMPTE RENDU DE LA VISITE DE TRAVAIL EFFECTUE A KINSHASA…
Read more...
20 Déc

La conjoncture socioéconomique dégradante influe sur l'éducation de la jeune fille

L'éducation de la jeune fille devient le point faible de…
Read more...

Synthèse de la visite de travail effectuée du 6 mars au 5 avril 2012 à Kinshasa et à Brazzaville

Comme il y a 3 ans monsieur Ferdinand Mbala-Zi-Nsielele s'est rendu à nouveau au Congo Kinshasa et au Congo Brazzaville pour le compte de l'association l'œil de l'enfant. Cette visite de travail avait pour but

  • d'inaugurer deux bibliothèques scolaires au Congo Brazzaville et deux autres au Congo Kinshasa,
  • la mise en place d'un parc informatique pour notre école de rue Luzala,
  • la pose de la première pierre pour la construction d'un centre socio-culturel pour les filles-mères sans toit et sans formation, dans la commune de Kimbanseke,
  • de voir comment sont menées les actions sur place par les acteurs qui sont sur le terrain : c'est-à-dire les enseignantes et les élèves de notre école de rue Luzala, le comité des parents et les responsables des écoles avec qui nous sommes en partenariat, à Brazzaville et à Kinshasa,
  • de voir le fonctionnement de notre bibliothèque.

Voici plus d'un mois que je suis rentré de Kinshasa sans vous rendre compte de la mission que j'ai effectuée à Kinshasa et Brazzaville, cela, suite à l'accident que j'ai eu à Brazzaville le jour de mon retour à Kinshasa ; j'ai raté une marche en allant vers la réception de l'hôtel où j'étais logé, je suis tombé gravement. Sur le moment je n'avais pas mal, mais lors de mon retour à Kinshasa, dans la nuit de samedi à dimanche, j'ai vu mon genou gauche et mon coude droit doubler de volume ; j'avais aussi le thorax qui était touché.

Un médecin m'a soigné sur place. Actuellement je suis encore suivi au CHUV (Centre hospitalier universitaire vaudois). Cet accident a bouleversé le programme prévu.

Mon séjour s'est déroulé comme suit.

J'ai été reçu par son Excellence l'ambassadeur Yandoma Clément du Congo Brazzaville à Kinshasa qui m'a aidé pour l'obtention des papiers et m'a promis de me donner un consul pour m'accompagner au port pour éviter les tracasseries lors de la traversée des livres. Notre représentant sur place à Brazzaville, monsieur Zoula, qui nous aide beaucoup, avait eu un gros malheur ; il avait perdu sa maman suite à l'explosion de l'arsenal militaire qui a eu lieu au camp militaire de Mpila. Cette explosion a tué plus de 200 personnes, blessant plus de 2000 personnes et laissant plus de 15000 personnes sans abri.

Cet accident m'a empêché de procéder à la pose de la première pierre pour la construction du centre socio-culturel pour les filles-mères sans toit et sans formation, dans la commune de Kimbanseke.

L'inauguration des bibliothèques scolaires au Congo Brazzaville n'a pas eu lieu. Par contre une bibliothèque a été inaugurée à l'Institut supérieur de technique médical Bokundoa à Kinshasa le 4 avril 2012, la veille de mon retour en Suisse. Celui-ci est situé dans la commune de Kinshasa et porte le nom Sghaier. Malgré les douleurs, j'ai assisté et procédé à la remise des dons : un ordinateur complet, un microscope, une photocopieuse et des livres médicaux, des dictionnaires et autres livres de culture générale.

Concernant le parc informatique, les ordinateurs sont arrivés le 04 avril 2012, un jour avant la date de mon retour, donc il était impossible de procéder à leur installation ; le temps que nous trouvions un informaticien qualifié, c'était trop tard. Mais ce n'est qu'une partie remise.

J'étais arrivé le mardi 6 mars à 20h30 à Kinshasa, par Brussels airlaines. Le mercredi 7, j'ai rendu visite à nos élèves de notre école de rue Luzala. Le jeudi 8 j'ai commencé les démarches pour l'obtention du nouveau passeport biométrique. Sans ce document je ne pouvais pas revenir en Suisse; cela m'a pris 5 jours.

Mardi 13 mars j'ai visité 3 écoles catholiques : l'école primaire Inkisi, le Collège Saint-Martin (secondaire) et le complexe catholique scolaire Vedruna (secondaire et primaire) dirigé par la sœur Muria.

Toutes ces écoles sont situées dans la commune de N'Djili, aux quartiers 6 et 13. Dans ces établissements scolaires nous avons placé des élèves en 4e, 5e et 6e primaire et en secondaire aussi et mis en place des bibliothèques scolaires gratuites. Seule l'école Védruna tenue par la sœur Muria a maintenu sa bibliothèque en ordre. Le Collège Saint-Martin, qui a vu défiler au moins 4 curés, a perdu la moitié des livres de sa bibliothèque scolaire.

Le jour suivant j'ai visité l'école primaire catholique Lokali située dans la commune de Masina ; cet établissement scolaire ne possédait plus que quelques cartons de livres.

Actuellement nous avons deux enseignantes pour les classes de 1e et de 3e année primaire. J'ai aussi ramené les résultats du deuxième trimestre que je vous communiquerai. Au cours de la cérémonie de remise des résultats aux élèves, j'ai fait le point avec les parents d'élèves, les membres du comité des parents, les enseignantes, le représentant et son équipe, ainsi qu'avec tous nos élèves.

Une élève de la 4e primaire, orpheline de deux parents, m'a parlé de sa situation familiale. Les yeux et la voix pleins de larmes, elle m'a demandé des sous pour que sa grand-mère fasse un peu du commerce ; c'est parce qu'elle va le matin à jeun à l'école et ne mange qu'un bout de pain et boit un peu de thé le soir à la maison. Je suis resté frémissant de tristesse et d'angoisse en écoutant parler l'enfant, et pourtant elle fait de bons points en classe.

Bon nombre d'enfants ayant connu la malnutrition et la maladie ont récupéré un peu, mais leur situation reste fragile. Les abandonner c'est mettre fin à bien des rêves, à bien des espoirs attendus, à bien des bonheurs espérés. Si vous et moi laissons tomber ces enfants, cela risque d'être de la mauvaise graine pour plus tard.

Je repartirai à nouveau dès que j'aurai retrouvé un peu ma santé et économisé un peu pour le billet et mon séjour.

Luttons pour de vraies valeurs !

L'éducation, l'instruction et la formation.

Ferdinand Mbala-Zi-Nsielele.

Dernière modification le vendredi, 14 décembre 2012 00:29
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Galerie images

m. bob kankwend...
Image Detail
DSC00063.JPG
Image Detail
04
Image Detail
P2.jpg
Image Detail

Se connecter

Inscription Newsletter

Notre newsletter mensuelle et gratuite vous informe chaque mois des activités de l'association. Inscivez-vous!

Infos pratiques

  • +41 79 650 03 02
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Rue de la Combette 24, CH-1008 Prilly
  • CCP - 17-730976-7